Comment s’affilier à la Sécurité Sociale espagnole ?

Vous souhaitez obtenir la carte sanitaire ? Suivez le guide...

 

Si vous vivez en Espagne et souhaitez être couvert par la Sécurité Sociale et donc obtenir la carte sanitaire, il vous faudra justifier de votre résidence dans le pays et de votre participation au système de cotisation.

Pour cela 3 possibilités : avoir un contrat de travail ou être inscrit comme travailleur indépendant, être inscrit comme demandeur d’emploi en Espagne (après avoir travaillé en Espagne), ou encore être bénéficiaire d’une pension versée par un organisme espagnol.

Dans un premier temps, vous devrez demander le formulaire S1 auprès de l’organisme d’assurance maladie de votre précédente affiliation (CPAM du dernier lieu de résidence en France pour les actifs et caisse délivrant la pension pour les personnes retraitées). Ce formulaire permet l’inscription aux organismes de santé du pays de l’Union Européenne dans lequel vous résidez lorsque vous êtes par ailleurs assuré dans un autre pays.

En résumé, pour bénéficier de la carte sanitaire espagnole : 

  • Pouvoir justifier d’un des 3 cas de figure vus ci-dessus.
  • Avoir un NIE (le numéro d’identification pour les étrangers)
  • Disposer du “padrón” (ou empadronamiento, l’inscription au registre municipal)

Documents à présenter :

  • Le formulaire d’affiliation TA.1, à télécharger sur http://www.seg-social.es
  • Une pièce d’identité + photocopie
  • Le Numéro d’identification étranger (NIE) + photocopie

Où effectuer la démarche ? 

À l’Administration de la Trésorerie Générale de la Sécurité Sociale du domicile du citoyen ou du siège de l’entreprise employant le travailleur (liste des bureaux).

Si vous disposez d’un certificat électronique, vous pouvez accéder au service “Attribution de numéro de Sécurité Sociale” via le Bureau Électronique de la sécurité sociale.

Bon plan pour les étudiants ou stagiaires ! La Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM), délivrée par la Caisse primaire d’assurance maladie et valable pour une durée d’un an, vous permettra de bénéficier des soins et de demander le remboursement des frais engagés dans le service public, lors du séjour ou dès votre retour en France. Attention ! La CEAM n’est pas valable si le but du séjour est d’aller se faire soigner.

Plus d’info ? N’hésitez pas à nous contacter.